Benoit Musy MASERATI
EnglishMaserati restaurationMaserati trophéesMaserati 200SMaserati 300SMaserati A6-GCS/53
Benoit Musy pilote de Maserati

Benoît Nicolas Musy

Benoit Musy et son fils Edouard Musy

Benoît Nicolas Musy est né le 13 décembre 1917 à Berne (Suisse).  Son père, Dr. Jean-Marie Musy, était conseiller fédéral et devint président de la Confédération Suisse (1925-30).   Après qu'il eut fini ses études secondaire à Berne, Benoît Musy obtient un diplôme d'ingénieur agronome.  Il commence sa carrière militaire qui le conduira au grade de Lieutenant et pilote militaire (escadrille No. 4).    De 1938 à 1948 il travaille dans le domaine de l'agriculture.

En 1947 il fut le premier parachutiste militaire suisse et obtint la licence numéro 2 du pays.   Pilote civil et militaire, il accompli plus de 1,700 atterrissages.  Pendant la deuxième guerre mondiale, Benoît avait accompagné son père Jean-Marie Musy en Allemagne, pour entreprendre des démarches afin d'obtenir  la libération de 1'200  prisonniers des camps de concentration allemands.

En 1950 il épouse Manuela Consuelo Heusch, la fille de Eduard Hugo Heusch, industriel de Barcelone, Espagne. Un enfant naquit de ce mariage: Edouard-Jean.

De 1947 à 1953, Musy se lance dans la compétition de motocycliste avec les motos Guzzi.  Il parvint devenir champion suisse (250 cc et 500 cc) six fois sur le plan national et international.

S'était toujours le désir de Benoît de courir sur quatre roues, du fait qu'il estimait que la moto est une excellente préparation pour piloter un jour une voiture de compétition.

En 1954 il opte pour la course d'automobiles, prenant possession d'une Maserati (A6-GCS deux litres - sport), sorti des célèbres usines dirigées par le  «Commandatore» Orsi.   En 1955, après plusieurs première places d'honneur sur les circuits internationaux avec la Maserati 150S et Maserati 200S, il acquit une nouvelle Maserati 300S (3 litres).

Il trouva malheureusement la mort le 7 octobre 1956 au volant d'une Maserati 200 S sur le circuit de Monthléry (France).  La colonne de direction s'était cassée sur un virage de vitesse, et Benoît Musy ne put contrôler son bolide pour éviter l'accident.

Le jour de l'accident fatidique, la Maserati 300S (No. 3057) était à l'usine Maserati de Modena.   En 1958 sa femme,  vendit la voiture de course à l'écurie de course du Angola.   Après quelques modifications mécanique, suivit par plusieurs saison de courses, la voiture fut abandonnée dans un garage en Afrique pendant presque trois décennies.  Heureusement un enthousiaste, Monsieur S. Johnsen, acheta la voiture.  En Angleterre la 300S a été soumise à une restauration complète.

Bien que Benoît Musy n'est plus ici pour voir son ancienne voiture, sa mémoire continue de vivre grâce au dévouement de l'équipe de restauration, ainsi que l'actuel propriétaire de la 300S.   Cette voiture participa lors de plusieurs courses, notamment à Nürburgring  "OldTimer Grand-Prix" 2001  - Allemagne.

admin@musy.net

HOME - Musy
Trophées de Benoît Musz (1954-1956)

[Benoît Musy HOME]  [Maserati A6-GCS/53]  [Maserati 200S]  [Maserati 300S]  [Restauration 300S] [Musy trophées]
[Nürburgring 2001]  [Juan-Manuel Fangio]   [Galerie  Maserati]

Copyright 1954-2013: Tous droits de traduction, reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays.